Qu’est-ce que la psychothérapie?

Comment se relaxer quand on est stressé

La psychothérapie est un échange entre vous et votre thérapeute, dont le but est de vous permettre de vivre en accord avec ce que vous êtes, sans incitation à vous changer.

Dans le cadre de la psychothérapie, les dialogues avec votre thérapeute vont vous amener à mieux vous connaître et à vous accepter tel que vous êtes, sans vous juger, au sein d’un espace de bienveillance créé par votre analyste. Cet espace vous appartient, vous êtes libre d’y exprimer toutes vos émotions, toutes vos idées, comme vos silences.

En psychothérapie, votre thérapeute est l’intermédiaire qui va vous faire prendre conscience d’attitudes et de comportements automatiques présents dans vos relations interpersonnelles et qui n’y sont pas adaptés. Ils rendent votre quotidien, aussi bien dans le contexte personnel que professionnel, difficile à vivre, voire triste.

Votre relation à la nourriture, par exemple, peut être affectée par ces automatismes. En effet, on sait depuis longtemps que se remplir, ou au contraire, refuser de s’alimenter, sont des façons d’exprimer par son corps un manque inconscient.

C’est votre analyste qui détermine le cadre de votre séance de psychothérapie. Il s’adapte aux problématiques que vous lui exposez. Ce faisant, une alliance thérapeutique se crée entre vous (l’analysant) et votre analyste. La clef de cette alliance est l’établissement de la confiance entre l’analysant et son thérapeute.

psychotherapie

Votre analyste n’est pas une figure d’autorité, il est votre égal. Il n’est pas là pour vous abreuver de ses connaissances théoriques, mais pour adapter son savoir à votre cas particulier.

Il est tout à fait normal d’opposer des résistances lors de la psychothérapie, car l’on pense que découvrir quelque chose sur soi est forcément négatif. Ce n’est pas le cas.

Vous allez simplement apprendre à mieux vous connaître, à savoir quel type d’attitude vous avez face à telle situation. Cette attitude peut générer chez vous de la frustration, parce que vous aimeriez réagir différemment, soit avec plus de calme, soit avec plus d’affirmation de soi.

Les échanges avec votre thérapeute portent sur ce qui vous trouble dans votre vie. Cependant, comme dans toute conversation, vous allez aborder ce qui pourra vous sembler être des futilités, alors qu’en réalité, elles feront apparaître un problème sous-jacent qui perturbe votre existence.

Votre thérapeute doit lui-même avoir été analysé avant de pouvoir pratiquer son métier. De même, il doit être supervisé par un autre thérapeute tout au long de sa pratique, afin de gérer les émotions qu’il ressent lui-même face aux situations exposées par ses analysants. La supervision a aussi pour but de lui permettre d’analyser intellectuellement son propre ressenti.

En effet, au cours de la psychothérapie, il se peut que lui soit exposée une situation complexe qui fera écho à ce qu’il aura lui-même personnellement vécu. Cela s’appelle le contre-transfert.

Le transfert, en revanche, est constitué de tout ce que l’analysant projette sur son analyste. Il est une condition du bon déroulement de la psychothérapie. Sans transfert, le sujet analysé ne prendra pas conscience de ce qu’il refoule et donc, de ce qui le bloque dans ses interactions personnelles.

Il appartient au thérapeute de créer les conditions propices à ce transfert, par sa neutralité bienveillante: il vous écoute, il vous pose des questions, il respecte vos silences, il ne vous donne pas de conseil – ce n’est pas un « coach » – il répond à vos interrogations, il ne vous juge pas, il entend vos propres analyses de situations complexes, il vous expose ce qu’il en comprend et parfois, il vous demande de reformuler.

Votre thérapeute est formé à une ou plusieurs écoles – freudienne, jungienne, ou existentielle, par exemple et peut choisir de se spécialiser dans une seule, ou de se former à plusieurs et d’intégrer dans sa pratique les techniques qui lui paraissent les plus efficientes. Il aura alors une pratique intégrative.

Par ailleurs, le thérapeute respecte un code de déontologie, que vous pourrez lire ici.

J’espère que ces quelques lignes vous ont permis d’aborder plus facilement le déroulement d’une séance de psychothérapie.

Dans ma pratique, une séance de psychothérapie dure 60 minutes. Je suis disponible à mon cabinet les lundis et samedis. Je suis également disponible en ligne, par Zoom ou par Skype. Je ne consulte pas les vendredis.

Anne-Sophie Saunier